À bord du Charles-de-Gaulle, les vœux 2015 de François Hollande

francois-hollande

C’est dans un contexte de crise aiguë que le chef de l’État s’est rendu sur le porte-avions Charles-de-Gaulle pour y présenter ses vœux aux armées, avec au programme la soudaine mise des réductions d’effectifs militaires sous le boisseau.

D’ailleurs, c’est en pleine mer que le président de la République effectue sa visite du porte-avions Charles-de-Gaulle, après une matinée de conseil des ministres. François Hollande s’est envolé d’abord en avion, puis dans un hélicoptère afin de rallier le pont d’envol du navire amiral de l’escadre de la Méditerranée après une brève escale à la base aéronavale de Hyères. Les événements de la semaine passée avec une série d’attaques terroristes qui laisse 17 morts sur le pavé parisien et une immense émotion nationale et internationale, place à nouveau la France au cœur de la lutte contre une menace terroriste qui se développe autant à l’intérieur qu’à l’international en impliquant un plus fort engagement encore des forces armées.

Le porte-avions Charles-de-Gaulle avait déjà appareillé la veille pour une mission dans l’océan Indien, où il sera susceptible d’être mobiliser contre les forces de l’État islamique en Irak et au Levant (DAESH), duquel l’un des terroristes abattus à Paris s’est d’ailleurs revendiqué ! Le porte-avions peut envoyer 12 Rafale, 9 Super-Étendards modernisés ainsi qu’un avion-radar Hawkeye et 4 hélicoptères à l’assaut des groupes terroristes qui font la guerre au Moyen-Orient… Les vœux de François Hollande aux armées ont donc été placés sous le signe de l’engagement des forces armées dans la lutte contre le terrorisme avec un message de soutien adressé aux 2.000 marins qui servent sur le porte-avions :

« C’est pourquoi nous portons un idéal partout dans le monde, a déclaré le chef de l’État et des armées. C’est pourquoi nous voulons vivre ensemble avec ces valeurs de la République, et c’est aussi pourquoi vous menez un certain nombre d’opérations, c’est votre mission ».

Le Charles-de-Gaulle en mission et à bord duquel François Hollande s’est rendu à l’occasion des vœux aux armées, fait escadre avec la frégate anti-aérienne Chevalier-Paul, un sous-marin nucléaire d’attaque et un pétrolier ravitailleur :

Le président de la République en a profité pour se féliciter de l’efficacité du porte-avions et de la performance industrielle que constitue le Charles-de-Gaulle en effectuant une courte visite dans les locaux techniques et les centres opérationnels de ce navire de guerre.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>