Le combat de l’infanterie, dans un engin blindé

infanterie-vehicule

L’infanterie mécanisée, c’est le fer de lance d’une armée moderne dans le cadre d’une opération militaire. Piloter ou participer à la protection de ces véhicules blindés qui transportent les fantassins jusqu’en zone de combat, c’est occuper une position privilégiée sur le théâtre d’opérations.

C’est en général à Charles de Gaulle, entre les 2 guerres, qu’on attribue le concept de l’infanterie mécanisée. Les unités de l’armée de Terre doivent pouvoir évoluer rapidement sur un théâtre d’opérations, en s’équipant des dernières innovations techniques en matière de transports. Le fantassin ne se destine pas seulement à combattre et à occuper une position, il doit être en mesure de se mouvoir rapidement d’une zone de combats à une autre.

Dans ce contexte tactique propre aux armées modernes, depuis la seconde guerre mondiale, les combattants de l’infanterie disposent de véhicules de types différents à bord desquels ils vont patrouiller, ou se rendre sur zone, avant de mettre pied-à-terre pour combattre. Les différents types d’engins blindés dont sont équipées les unités d’infanterie de l’armée de Terre sont par ordre de charge utile et d’armement :

  1. Les petits véhicules protégés de type PVP ;
  2. Les véhicules articulés chenillés VHM à haute mobilité ;
  3. Les véhicules de l’avant blindés de type VAB ;
  4. Les véhicules blindés hautement protégés VBHP Aravis ;
  5. Les véhicules blindés de combat de l’infanterie (VBCI).

À la différence des combattants de la cavalerie, qui en théorie combattent en mouvement sur le terrain afin de le conquérir les soldats de l’infanterie mécanisée n’ont pas vocation à se battre dans les véhicules blindés. Mais comme on peut l’observer dans cette vidéo, les fonctions de protection et de pilotage d’un engin blindé de l’infanterie permettent aux soldats de ne pas se laisser trimballer d’un endroit à un autre, et de prendre plus vite du galon. Plusieurs postes sont proposés aux combattants de l’infanterie dans les véhicules blindés de l’infanterie mécanisée :

  • Pilote d’un engin blindé de l’infanterie ;
  • Pilote d’un véhicule tactique d’infanterie ;
  • Tireur 12,7 d’un véhicule de l’infanterie ;
  • Tireur 7,62 d’un véhicule de l’infanterie.

C’est au cœur d’une section de 31 soldats que les pilotes et les tireurs des véhicules blindés de l’infanterie vont mettre à profit les compétences plus spécifiques à l’action militaire sur un théâtre d’opérations.

Les recherches qui ont abouti : TACTIQUE MECANISEE, infanterie motorisée, combat de l’infanterie option cynotenie, différence entre infanterie mécanisée et infanterie motorise, infanterie blinder.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ Le combat de l’infanterie, dans un engin blindé ”.

  1. […] place. Voyons donc comment s’effectuent les phases d’approche et de débarquement d’une section d’infanterie mécanisée, qui s’entraîne dans le cadre de la FINUL, la force intérimaire de l’ONU déployée au Liban […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>