Un Transall en évolution dans le ciel de France

transall-evolution

Un C 160 Transall R89 de l’escadron de Transport 2/64 Anjou vole avec une livrée spéciale pour les 70 ans des escadrons 1/64 Béarn et 2/64 Anjou. Un retour en images sur l’événement, qui prélude au retrait définitif d’un avion mythique des Ailes françaises…

Le Transall R89 (pour « Rénové ») qui vole au-dessus du ciel de France dans une livrée bien peu conventionnelle pour un avion militaire a été repeint de façon singulière pour marquer un autre événement : l’anniversaire des 70 ans de la création des escadrons de Transport 2/64 Anjou et 1/64 Béarn, en 2014. Pour les aviateurs, c’est réellement une page qui se tourne avec cette disparition programmée d’un avion de transport qui les a accompagnés et bien servis dans leurs missions sous les cocardes françaises. Cet appareil un peu particulier porte au-dessus du vert camouflage de série les couleurs de la région angevine, où l’escadron qui utilise ces derniers Transall est basé.

Le Transall a été programmé pour remplacer le Noratlas, l’aéronef qui s’est par exemple illustré dans le ciel de Diên Biên Phu. Le Transall porte le nom de code C-160 car c’est un « carrier » qui dispose d’une surface alaire de 160 mètres carrés. L’avion a été développé en coopération par l’Allemagne et la France après que l’Italie s’est retirée du projet. Les premières livraisons de Transall à l’armée de l’Air française ont démarré en 1965. L’avion se voit de façon progressive remplacé par différents types d’aéronefs à partir de 2005, avant de l’être définitivement par l’Airbus A400M…

Le C-160 Transall appuie ainsi tout l’éventail des missions opérationnelles confiées à l’armée de l’Air, depuis le largage de parachutistes ou de vivres à des fins tactiques ou humanitaires, jusqu’au ravitaillement en vol d’autres appareils en service et à la guerre électronique. Les capacités de l’aéronef à voler à basse altitude et à effectuer des atterrissages courts pour déposer des soldats et du matériel en ont fait un avion de soutien opérationnel très utile, non seulement à la France, mais à d’autres forces armées également :

  • Envergure : 40 mètres ;
  • Longueur : 32,40 mètres ;
  • Hauteur : 11,78 mètres ;
  • Motorisation : 2 Rolls & Royce Tyne RT20-22 ;
  • Puissance totale : 2 X 6100 ch. ;
  • Charge alaire : 294 kg par mètre au carré ;
  • Armement : non ;
  • Vitesse maximale : 510 km à l’heure ;
  • Plafond : 8.500 mètres ;
  • Rayon d’action : 5 500 km :

Sur le plan technique, le C-160 Transall se distingue par le plus important diamètre d’hélice et la plus grande dérive au monde pour un avion à hélices.

Les recherches qui ont abouti : Armèe de l’ air soldat, transall.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>