Une « drone de guerre », avec des avions sans pilote !

aerienne-avions

Quand les aviateurs restent cloués au sol, ils volent quand même, mais de façon virtuelle sur les drones, dont 2 exemplaires de Reaper MQ-9 ont été mis en service sur la base de Niamey, au Niger, pour surveiller l’action de l’opération Serval.

La France développe ses propres drones, mais l’industrie aéronautique est encore très en retard en matière de drones militaires. L’armée de l’Air fait donc confiance à la technologie américaine pour le contre-terrorisme, à ce détail près que les drones qui volent sous les couleurs françaises n’ont pas été armés, et servent uniquement au renseignement. C’est l’escadron 1/33 de Belfort qui se charge de la maîtriser ces appareils qui changent un petit peu la donne dans l’aviation. On ressent d’ailleurs une certaine frustration chez les opérateurs qui expliquent leur travail dans cette vidéo, désolés de rester au sol pour piloter les avions sans pilote ! C’est un peu de la guerre aérienne se joue qui désormais sur l’écran d’un ordinateur. À Niamey, les pilotes de drones et les opérateurs capteurs apprennent à se servir de ces 2 appareils MQ-9 Reaper livrés avec leur système de guidage :

  • Constructeur : General Atomics ;
  • Envergure : 20,10 mètres ;
  • Hauteur : 3,80 mètres ;
  • Longueur : 11 mètres ;
  • Poids : 4.760 kg maxi ;
  • Propulsion : 1 turbopropulseur de 900 cv Garrett TPE ;
  • Vitesse maximum : 400 km/h ;
  • Altitude maximum : 45.000 pieds ;
  • Fuel interne : 1 850 kg ;
  • Autonomie : > à 24 heures.

L’armée française n’est pas complètement dépendante de la technologie US, mais il faut bien reconnaître que les drones tricolores n’ont toujours pas été à la hauteur de leurs ambitions. C’est pour ça que l’armée de l’Air a choisi d’utiliser successivement les modèles Hunter, Harfang et Reaper, américain ou euro-israéliens.

Les recherches qui ont abouti : drone reaper armée de l’air.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

2 commentaires pour “ Une « drone de guerre », avec des avions sans pilote ! ”.

  1. […] des drones de reconnaissance ne concerne pas que l’armée de l’Air, puisque les combattants du renseignement disposent de leurs propres matériels tactiques volant […]

  2. indispendable pour les debutants et les experts des drones

    Les 2 drones Reaper MQ-9 de l’escadron 1/33 avec un soldat de métier

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>