La spécialité des détecteurs anti-sous-marin, un travail obscur

specialite-detecteur

On les appelle les « oreilles ». C’est vrai qu’il faut avoir l’ouïe fine pour les détecteurs anti-sous-marins de la Marine nationale, mais il faut également apprécier travailler dans l’obscurité.

La détection est une spécialité particulière chez les marins de la Flotte. La capacité de détecter les menaces avant les autres lui permet de jouir d’une certaine fascination et d’un grand prestige. Au sein de cette spécialité, les détecteurs anti-sous-marins forment en plus une élite, car ils possèdent un talent d’acoustique qui leur permet de distinguer le bruit d’une baleine, de celui d’une hélice… Le détecteur ASM n’a pas seulement l’oreille fine, et c’est également un as de l’électronique. Il est aussi et surtout en charge de la mise en œuvre et de la maintenance des installations sur lesquelles il va opérer en mission et en manœuvre.

Le détecteur est le plus généralement embarqué, mais pas forcément dans un sous-marin. Les frégates anti-sous-marines embarquent également des hommes et des femmes de cette spécialité. Leur point commun est qu’ils ont travaillé dans un environnement obscur, à l’écart dans un coin du CO, le Central Opérations. Par rapport aux autres détecteurs dont le travail est de veiller à l’environnement lointain à des fins de navigation, le détecteur ASM est le spécialiste de la guerre électronique. Non seulement le travail s’effectue dans l’obscurité (mais plus sur les frégates de type FREMM de dernière génération), mais il demeure ultra-secret. Le détecteur spécialiste de la guerre électronique est nécessairement agréé confidentiel défense. Il œuvre dans un univers nimbé de mystères, et doit en plus se tenir informé des dernières technologie en matière de furtivité.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>