Gendarmes de haute montagne, à temps plein aux secours…

gendarmes-montagne

Les PGHM sont des unités de Gendarmerie dont la spécialité est le secours aux victimes de la montagne. Comment sont recrutés les gendarmes de la haute-montagne et comment gagnent-ils les sommets ?

Ce reportage vidéo nous présente les étapes successives d’une opération de secours en montagne, que les personnels d’un Peloton de la Gendarmerie de Haute Montagne des Pyrénées effectuent cette fois pour exercice. Les PGHM rassemblent les gendarmes spécialisés dans les opérations en montagne et en haute-montagne au sein d’unités auxquelles l’accès se révèle très difficile et sanctionné par 3 étapes de validation :

  1. Une formation élémentaire ;
  2. Une formation de qualification ;
  3. Une formation à la spécialité :

« On a vraiment cette relation particulière et ce travail qui doit se faire dans la machine et à l’extérieur de la machine dans la phase de secours, témoigne un officier de Gendarmerie de Haute Montagne, où on a des secouristes, des pilotes, des mécanos et des médecins qui travaillent ensemble dans le but de secourir une personne »…

Les pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ont été créés à la suite d’un tragique accident dans lequel sont décédés 2 alpinistes pendant l’ascension du Mont Blanc. L’année suivante en 1958, il est décidé de créer à Chamonix la première unité de Gendarmerie spécialisée dans l’assistance et le secours aux victimes en montagne. Depuis, l’extension des sports d’hiver a motivé l’augmentation des pelotons de gendarmes de montagne, qui sont actuellement au nombre de 260, répartis au sein de 2 types de formations :

  1. 16 pelotons de Gendarmerie de haute montagne (PGHM) ;
  2. 5 pelotons de Gendarmerie de montagne (PGM).

Les moyens et les techniques de secours en montagne étant désormais plus diversifiés, on demande aux gendarmes de haute montagne d’être titulaires d’un certificat élémentaire de montagne (CEM) au minimum, mais aussi une certaine aisance dans les différentes méthodes pour se déplacer en milieu montagneux :

La gendarmerie dispose aussi d’une unité de formation du personnel des unités de montagne, le Centre National d’Instruction de Ski et d’Alpinisme de la Gendarmerie (CNISAG) basé à Chamonix.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>