Comment l’armée de l’Air veille à la sécurité dans l’espace…

spatiaux-surveillance

La surveillance de l’espace est confiée à l’armée de l’Air. Des milliers de satellites endommagés et de débris de la conquête spatiale risquant d’être projetés à tout moment sur le territoire français, une étroite surveillance a été envisagée dans l’environnement spatial de la Terre.

Pour prévenir ces risques et prévoir des contre-mesures appropriées parmi lesquelles sont inclues la destruction des objets entrant dans l’atmosphère (Rentrées Atmosphériques à Risque, ou RAR), l’armée de l’Air a déployé des moyens au sein de sa Division Surveillance de l’Espace (DSE). Là, se concentrent des spécialistes de l’espace et de modélisations informatiques pour évaluer, analyser et prévoir ces dangers qui menacent notre planète à terme, notre environnement et notre sécurité, et peut-être même la Terre.

Le système GRAV (Grand Réseau adapté à la Veille) permet de recueillir des données sur les satellites gravitant en orbite autour de la planète et les radars de trajectographie SATAM donne des informations plus précises à propos de ces objets qui errent dans l’espace à l’approche de la Terre tout en risquant à tout moment de perdre leur inertie et de provoquer ainsi une collision et des dommages incalculables, voire des victimes en nombre. Il faut également développer de nouveaux moyens de surveillance ainsi que des techniques plus élaborées pour éviter de telles catastrophes ! Quelque 34.000 objets, de plus de 10 centimètres, en gravitation autour de la Terre sont ainsi surveillés par l’armée de l’Air comme le lait sur le feu…

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>