Une patrouille en compagnie des soldats africains

patrouille-centrafrique

600 hommes appartenant aux forces françaises en Centrafrique, viennent prêter main-forte aux soldats de la Misca, afin de les aider à sécuriser les quartiers de la capitale, où ont sévi des violences interconfessionnelles.

Le coup d’État qui a chassé François Bozizé du pouvoir centrafricain fait place à une situation chaotique, où les forces en présence se déchirent sur le territoire centrafricain, avec les populations civiles au milieu, qui n’ont pas les moyens pour se défendre contre les exactions des milices agissant sans ordre, et dont elles sont victimes. 600 soldats du contingent français, dépêchés à Bangui, la capitale centrafricaine, sont mis à la disposition des forces de maintien de la paix africaines, qui éprouvent du mal à résister à l’explosion de violences en Centrafrique.

C’est l’occasion de patrouiller ensemble, et pour les soldats africains dont la valeur militaire et le professionnalisme reste sujet à caution, de prendre la mesure des fonctions de maintien de l’ordre et de sécurisation sur zone. Deux quartiers stratégiques ont ainsi été définis à Bangui, afin d’effectuer des patrouilles communes avec les soldats de la Misca. Cette vidéo donne un bon aspect du déroulement de l’opération, effectuée conjointement par les 2 forces armées sous l’œil attentif de l’officier français qui commande les opérations.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>