Le débarquement d’une section de l’infanterie mécanisée

debarquement-infanterie

Comment sont débarqués les fantassins d’un véhicule blindé ? L’exercice est périlleux et demande des heures d’entraînement dont nous pouvons voir un extrait en vidéo…

L’avenir du fantassin se joue désormais à bord de véhicules blindés, mais ce n’est pas forcément moins harassant. Si les marches forcées ne sont plus de mise, mais effectuées (in)confortablement assis au fond de la carrosserie de VBCI, maintenant la difficulté consiste à se projeter au plus près du combat, depuis le blindé, où finalement un nombre assez restreint d’hommes peut y prendre place. Voyons donc comment s’effectuent les phases d’approche et de débarquement d’une section d’infanterie mécanisée, qui s’entraîne dans le cadre de la FINUL, la force intérimaire de l’ONU déployée au Liban :

  1. L’approche est facilitée par l’appui feu du canon de 25 mm ;
  2. Un débarquement d’assaut effectué comme depuis un avion ;
  3. Deuxième phase de rapprochement, à pied sous protection ;
  4. L’assaut proprement dit de la section d’infanterie débarquée.

Les soldats de l’infanterie combattent cependant encore à pied et c’est bien leur spécificité. Mais ils sont projetés plus rapidement au combat, ainsi que le montre ce reportage vidéo. Vient ensuite la phase critique qui précède la mise en position de la section d’assaut, qui consiste à sauter du véhicule en marche. Là, il s’agit d’un exercice de tir à balles réelles et on imagine que les conditions dans lesquelles le VBCI doit évoluer sous le feu ne sont pas aussi bonnes :

« La manœuvre la plus délicate de l’infanterie blindée, c’est le débarquement sur position de l’ennemi : c’est là où on est en danger, là où les fantassins ne bénéficient plus de protection »…

Après ce débarqué d’assaut, les fantassins progressent quelques dizaines de mètres sur le flanc droit ou gauche du VBCI voire derrière, ce qui dépend de l’origine des coups de feu et donc de la position de l’ennemi. Pour terminer, les soldats se séparent du blindé qui reste en appui avec son canon de 25, et se précipitent à l’assaut de la position à prendre :

L’infanterie blindée permet donc d’apporter de nouvelles tactiques dans les combats d’infanterie, mais les bases d’un assaut demeurent identiques, et ce depuis les temps immémoriaux !

Les recherches qui ont abouti : la section d’infanterie à pied, debarquer d’un vehicule tactique.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>