Les spahis s’entraînent au combat en zone urbaine

combat-urbaine

On n’a pas souvent l’occasion de voir les blindés investir une ville. Aussi cette vidéo nous permet-elle de revivre l’invasion de celle de Valence par le 1er régiment de spahis…

Lors de cet exercice de validation de leur préparation opérationnelle, c’est à un formidable festival de véhicules blindés que les habitants de Valence ont eu l’occasion d’assister ! Mais pourquoi ces cavaliers du 1er régiment de spahis ont-il pris d’assaut leur propre ville de garnison ?

« C’est un exercice qu’on ne peut pas reproduire en camp, explique un des officiers commandants l’opération. On s’est entraîné aux opérations en zone urbaine à La Courtine et au Centre d’entraînement au combat, mais il n’y avait bien sûr pas cette dimension de la population, et la circulation, qui ont été prises en compte par nos unités sur le terrain ».

On peut en effet voir dans ce reportage vidéo les soldats débouler dans les rues et prendre un parking d’assaut, solliciter et renseigner les passants un peu surpris par l’arrivée en ville des spahis en uniforme de combat, armés de pied en cap et prêts à en découdre. À un moment d’ailleurs, on observe comment ces cavaliers qui sont descendus de leur monture d’acier trempé vont mener l’assaut contre une position fictive. Mais surtout, le ballet très bien orchestré des VBL et des AMX 10 RC dans les rues de Valence peut impressionner n’importe quel automobiliste.

Auparavant, les spahis se seront emparés de la ville en investissant toutes ses voies d’accès stratégique, y compris par voie d’eau comme vont nous le montrer ces images d’embarquement de véhicules blindés de tous types sur un bac. Ce genre d’opérations, préparatoires à une éventuelle situation d’évacuation de ressortissants coincés dans une zone de guerre, reste dans la catégorie des manœuvres délicates. Non seulement les chars d’assaut et les autres véhicules blindés éprouvent des difficultés à manœuvrer dans le contexte urbain, mais leur pilotage demande même de l’adresse sur route. On a ainsi l’occasion de constater leur encombrement sur la chaussée à la sortie du bac qui leur a fait traverser la rivière :

Un exercice de combat en zone urbaine qui permet ainsi aux spahis de se mêler à la population civile et faire une démonstration de leur savoir-faire au cas où leur évacuation de Valence devenait un jour réalité…

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>