La Légion, dans une charge de la 6ème brigade légère blindée

legionnaire-blindee

Quand les légionnaires cavaliers ont quitté Orange l’été dernier, c’était un moyen pour mieux s’intégrer à la 6ème brigade légère blindée. Dans cette vidéo, on peut voir comment le 1er REC s’adapte au combat anti-char…

L’arme blindée, on l’imagine généralement avec des chars lourds, comme le char Leclerc. Mais c’est oublier un peu facilement que ces mastodontes font aussi l’objet d’une chasse impitoyable, à laquelle participe désormais le 1er Régiment étranger de cavalerie, qui a vu ses missions changer avec son intégration à la 6ème brigade légère blindée : d’escadron de cavalerie blindé sur AMX 10 RC, il est devenu un escadron d’aide à l’engagement, et combat maintenant avec de nouveaux engins blindés, plus légers :

  1. Des VAB avec un canon 20 mm ;
  2. Des VBL équipé de missiles Milan ;
  3. Des VAB avec lance-missiles Hot.

Dans cette vidéo, nous observons les évolutions des véhicules blindés des légionnaires au cours d’un contrôle opérationnel effectué à Canjuers dans le Var. Les pelotons anti-char du 1er régiment étranger de cavalerie sont à pied la plupart du temps maintenant pour combattre et détruire les blindés ennemis, même s’ils continuent à se déplacer à bord de véhicules devenus plus légers et plus rapides. Cette évolution dans les missions correspond à une tradition pour le 1er REC. Ils se sont successivement battus à cheval, en Syrie et au Maroc entre 1925 et 1934, puis sur des automitrailleuses au cours des campagnes de France en 1940, puis de Tunisie en 1943. Ceci en attendant d’être équipés d’automitrailleuses américaines AM 8 pendant la campagne pour la libération de la France.

Là, il s’agit du 5ème escadron qui s’entraîne au combat anti-char avec des tirs au canon et au lance-missiles Milan. Mais aussi à la mitrailleuse 12,7 et au fusil FRF2, pour le tir de précision. L’objectif est de débusquer et de détruire les chars d’assaut ennemis, en les empêchant de prendre position. L’objectif pour les chasseurs de chars, c’est de briser l’avance des blindés adverses :

Une fois de plus donc depuis 1962, les cavaliers de la Légion changent de monture (AMX 13, AML, ERC 90, AMX 10 RC, puis VAB et VBL). Les hommes du 1er REC restent néanmoins dans cette configuration légère de l’arme blindée qu’ils ont adoptée en 1921, avec l’incorporation de soldats russes venus de l’armée blanche tsariste défaite par la révolution de 1917.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>