Le VHM est mis à l’épreuve, par les chasseurs alpins

chasseurs-mobilite

C’est dans le cadre d’une expérimentation tactique en montagne que toute l’utilité du véhicule haute mobilité a pu être éprouvée, et on peut observer sur cette vidéo de quelle façon originale les soldats de la 27ème BIM s’en sont servis pour le mettre à l’épreuve !

Les capacités tout-terrain des véhicules chenillés ne sont pas à prouver en ce qui concerne l’opinion des états-majors militaires, mais leur emploi est cependant sujet à caution, leur entretien ainsi que la maintenance délicats. Il semble néanmoins que le VHM issu du concept suédois de véhicule sur chenilles et articulé fasse beaucoup d’adeptes dans l’armée française ! On a déjà vu le véhicule haute mobilité se mouvoir sans trop de difficulté sur les terrains marécageux de la lagune vénitienne. C’est à présent l’épreuve du feu dans la montagne, où il s’agit d’escalader de grosses dénivelées…

Pour les chasseurs alpins de la 27ème brigade d’infanterie de montagne le VHM optimise ses capacités de transport de troupes, puisque l’on peut se rendre compte qu’une compagnie entière de militaires à ski peut se laisser tracter sans difficulté : cet engin blindé fait office de remontée mécanique assez original ! Mais les chasseurs alpins ne sont pas là pour s’amuser, ce test de véhicule blindé s’effectuant dans le cadre d’un exercice tactique et le potentiel de l’engin peut s’exprimer dans le cadre d’un GTIA, avec des unités du Génie et de l’artillerie.

Les 3 avantages du véhicule chenillé haute mobilité :

  1. Sa capacité de franchissement permet d’aller plus vite et plus loin ;
  2. Une capacité à apporter un appui feu grâce à une mitrailleuse 12,7 ;
  3. L’intégration du VHM au système FÉLIN permet son exploitation.

Car l’intérêt de ce véhicule articulé chenillé ne réside pas seulement dans sa capacité de transport et de franchissement, sa mitrailleuse de défense a un calibre de 7,62 ou même de 12,7… Ce qui offre aux unités d’infanterie un appui feu appréciable, comme on le remarque dans la vidéo :

D’une capacité de transport de 12 soldats avec leur équipement individuel le véhicule haute mobilité a aussi fait ses preuves sur les pentes escarpées des Alpes, et ce dans le cadre d’un entraînement tactique très proche des conditions réelles d’utilisation sur un théâtre d’opérations !

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>