Quand le véhicule haute mobilité (VHM) se jette à l’eau

amphibie-mobilite

Un véhicule blindé à la silhouette incongrue va bientôt apparaître dans les unités de l’armée de Terre. Le véhicule haute mobilité (VHM) est testé ici en vidéo dans la lagune vénitienne.

Mieux que le 4 x 4 tout terrain, le véhicule à chenilles articulé doit donner aux unités d’infanterie de l’armée française une capacité de transport sans égale, et notamment sur les terrains les plus difficiles ! Comme on peut le constater dans ce reportage vidéo de présentation, ce petit blindé possède des capacités d’évolution étonnantes grâce à son architecture particulière. Le voici testé près de Venise, dans un environnement lacustre, où la vase et la boue ne parviennent pas à le mettre en difficulté. Les véhicules haute mobilité (VHM) sont capables de transporter 12 soldats équipés avec leur armement individuel et collectif, ou 11 fantassins félinisés. C’est avec les Italiens du Reggimento Lagunari Sérénissima que les marsouins du 21ème Régiment d’infanterie de Marine effectuent les derniers tests tactiques sur ce véhicule blindé à l’étrange silhouette…

D’abord testé en montagne, en zone urbaine, le véhicule haute mobilité se révèle aussi pratique pour des opérations amphibies, car le VHM parvient en effet à se glisser partout :

« La particularité de ce site tient à ce qu’on ne voit pas où on progresse, on ne s’attend pas du tout à ce qui se trouve au fond, évalue un marsouin. Le plus gros danger, c’est surtout tout ce qui est vase, parce que la boue, on a vu que le VHM n’a pas de souci : à partir du moment où il y a un point d’ancrage, il passe »

De conception suédoise et dérivé du BvS 10, le VHM se présente comme un véhicule articulé chenillé, composé de 2 modules reliés par une rotule. Ses caractéristiques techniques sont les suivantes :

  • Vitesse maximale : >60 km/h ;
  • Rayon de braquage : 6 mètres ;
  • Autonomie : 250 km sur route et 200 km en tout terrain ;
  • Pentes max : supérieures à 80% ;
  • Dévers maximal : 30% ;
  • Franchissement d’un fossé à bords francs : 1,5 mètre ;
  • Franchissement de gué : 1 mètre ;
  • Navigabilité : capacité de navigation en rivière et sur mer calme.

Les recherches qui ont abouti : vbhm.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ Quand le véhicule haute mobilité (VHM) se jette à l’eau ”.

  1. […] chenilles et articulé fasse beaucoup d’adeptes dans l’armée française ! On a déjà vu le véhicule haute mobilité se mouvoir sans trop de difficulté sur les terrains marécageux de la lagune vénitienne. C’est à présent l’épreuve du feu dans […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>