Donner son sang, à l’armée aussi !

transfusion-militaire

Dans des circonstances exceptionnelles, le stock de sang disponible peut se révéler un problème vital. Dans les armées, une attention toute particulière est apportée à la collecte et à la logistique de la transfusion sanguine.

Lors d’attentats, de catastrophes impliquant de nombreuses victimes sur le territoire national, un problème urgent se pose pour offrir aux blessés tout le sang nécessaire à leur survie. Mais sur un théâtre d’opérations, c’est tous les jours que cette question se pose avec une urgence d’autant plus vitale… Afin d’assurer le soutien des forces armées en opération extérieure, comme sur le territoire national, c’est le Centre de transfusion sanguine des Armées (CTSA) dont le siège se trouve à Clamart (92) qui doit organiser les collectes ainsi que la préparation et la distribution du sang et de ses produits dérivés, au plus vite auprès des besoins là où ils s’expriment.

Le CTSA est à la fois subordonné à la Direction centrale du service de santé des armées (DCSSA) et soumis aux règles applicables à un établissement de transfusion sanguine relevant du ministère de la Santé. Créé en 1945 par le médecin général Julliard, dont il porte le nom depuis 1961. La vidéo montre qu’en plus de ces activités de production, une unité de recherche aura comme préoccupation la reconstitution de la formation des globules sanguins chez l’homme. Ce qui a abouti à une innovation majeure, la fabrication du plasma en poudre. Le CTSA organise parallèlement des collectes de sang, mais avec un public qui se sent évidemment bien plus concerné :

« Je pense qu’il y ait une collecte de sang qui ne soit vraiment que pour les militaires, c’est vraiment quelque chose d’important et qui nous toucherait encore plus, et le fait que ce soit directement au Prytanée, on a la possibilité d’y aller directement »…

Le sang collecté n’est pas forcément et généralement pas utilisé tel quel. Les poches de sang collectées sont centrifugées et séparées en 3 éléments :

  1. Le plasma ;
  2. Les concentrés de globules rouges ;
  3. Les couches leuco-plaquettaires :

La conservation et la distribution de ces produits sanguins demande d’avoir des règles strictes, que l’apparition de formules de plasma lyophilisé pourra rendre obsolète prochainement.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ Donner son sang, à l’armée aussi ! ”.

  1. […] mais aussi des civils font régulièrement don de leur sang aux antennes de collecte du sang du Centre de transfusion sanguine des Armées (CTSA). Certains de ces civils donneurs de sang témoignent dans cette vidéo de leur motivation à donner […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>