L’urgence, un quotidien pour les infirmières convoyeuses

infirmier-convoyeur

L’accompagnement des blessés au cours de leur rapatriement est la tâche du corps des infirmiers convoyeurs de l’armée de l’Air, qui peuvent être appelés dans l’heure pour une nouvelle mission.

Le rapatriement sanitaire fait partie de la procédure normale d’évacuation des blessés. Qu’il s’agisse de soldats de métier en opération extérieure, ou de civils ressortissants français, ou encore de l’assistance au convoyage d’officiels lors de voyages d’État, les infirmiers convoyeurs de l’armée de l’Air sont recrutés dans le corps des militaires du service de santé des armées ou des hôpitaux après 3 ans d’expérience, et suivent une formation spécifique à la médecine aéronautique. Comme on peut le remarquer dans cette vidéo, qui montre l’évacuation de blessés par balles au Mali pendant l’opération Serval, la place est comptée à bord de l’avion (CASA) sanitaire, obligeant l’infirmière convoyeuse à se contorsionner pour faire main basse sur tous ses appareils médicaux.

L’urgence médicale impose un délai de réponse pratiquement immédiat et les infirmiers convoyeurs sont généralement sur les lieux quelques heures après l’ordre du médecin régulateur, et prêts à intervenir pour évacuer les blessés par voie aérienne. Pour cette opération extérieure, un CASA nurse est prépositionné au Mali, de manière à pouvoir intervenir dans l’heure. À la normale, le corps des infirmiers convoyeurs est basé à Étampes, au sein de l’escadrille aérosanitaire 6.56. L’unité est commandée par un médecin du service de santé des armées. Les missions des convoyeurs de l’armée de l’Air se décomposent en :

  1. Missions aériennes médicalisées ;
  2. D’assistance médicale en vol ;
  3. D’instruction aéromédicale ;
  4. D’expertise médico technique.

Les recherches qui ont abouti : opinion des militaires sur le service de sante des armees.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

4 commentaires pour “ L’urgence, un quotidien pour les infirmières convoyeuses ”.

  1. […] chirurgicales et effectué plus de 70.000 consultations, mais aussi procédé à quelque 900 évacuations sanitaires. Au total, ce sont 2.000 personnels qui ont été déployés par ces établissements du service de […]

  2. yablog dit :

    Merci pour cet article qui reflète une profession paramédicale dans les armées assez méconnu des soldats et pourtant essentielle dans le rapatriement de tous nos blessés militaires.. car derrière tout rapatriement sanitaire MEDEVAC se cache une convoyeuse de l’air ou un infirmier convoyeur de l’armée de l’air !
    Cordialement.

  3. […] un peu le même principe qu’à celui des ambulances qu’on peut voir sur la route qui a été appliqué à l’évacuation sanitaire, sauf que les appareils militaires ne vont pas être en permanence équipés de tout le matériel […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>