Des tirs d’entraînement sur cible, mais un peu plus drone…

autonome-teleguidee

La marine utilise maintenant des cibles autonomes téléguidées pour faire des essais de tir contre les avions et les missiles.

La souplesse d’utilisation des drones autorise de multiples applications et la Marine a mis en place un système ingénieux afin d’entraîner l’équipage d’un bâtiment au tir. Un entraînement plus réaliste et bien plus proche des conditions réelles d’utilisation de ses moyens d’interception a fait évoluer la mise en œuvre des systèmes d’armes embarqués à bord des navires de la Marine nationale. Les conséquences sont également les coûts moindres des exercices de tir, et des conditions d’entraînement plus réalistes à bord, pour les équipages de la Flotte.

Dans cette vidéo, on peut voir les deux types de drones, le Banshee d’une part et le snipe d’autre part, lancés depuis des bâtiments tout spécialement gréés pour ces missions de tirs sur cible autonome téléguidée. Les marins ne tirent en effet plus au canon comme autrefois, et les cibles doivent être détectées de très loin, d’abord au radar. Les tirs au canon ou de missile ne s’effectuent pas au jugé, mais grâce à l’analyse des coordonnées, et de la vitesse de la menace. Avec ces cibles autonomes, « On est passé de tirs à dominante technique à des tirs à dominante tactique et opérationnelle ».

Les recherches qui ont abouti : cible autonome marine.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>