Le départ du Charles de Gaulle, de Toulon contre Daech

appareillage-charles

La capture vidéo présente l’appareillage du porte-avions Charles-de-Gaulle pour l’est de la Méditerranée, pour lutter contre les forces armées de Daech en Syrie et en Irak après les attentats du 13 novembre à Paris.

Le départ du porte-avions nucléaire pour cette mission était prévu depuis le 5 novembre dernier au moins, mais il a été précipité à cause de l’assaut d’un commando terroriste qui a perpétré plusieurs attentats à Paris ainsi qu’à St-Denis près du stade de France lors d’un match de football. De même la date à laquelle le Charles de Gaulle devrait être opérationnel est avancée, afin de mener des raids de bombardement contre les centres de commandement et de logistique de Daesh. Ceux-ci seront donc menés par un groupe aéronaval à partir de la méditerranée au lieu de l’océan Indien.

La vidéo montre les opérations d’avitaillement conduites au profit du porte-avions Charles-de-Gaulle, et de magnifiques vues des aéronefs embarqués… On éprouve ainsi la tension et l’activité qui se manifestent à bord du navire, et on voit les gabiers tout petits sur le quai, en train de larguer les amarres ! Puis, on observe l’imposant bâtiment en train d’appareiller, la silhouette un peu embarrassée pour quitter le quai avant de s’engager fièrement dans les passes du port de guerre. Le bâtiment de la Marine nationale mesure 260 mètres de long, 64 mètres de large et 75 mètres de hauteur. On imagine les impressions que peuvent avoir les marins qui s’embarquent sur ce navire.

Le porte-avions nucléaire français emporte dans ses ateliers et sur le pont :

  • 18 chasseurs-bombardiers Rafale ;
  • 8 d’attaque au sol Super-Étendard ;
  • 1 avion de contrôle aérien E2-C Hawkeye ;
  • Des hélicoptères AS365F Dauphin de SAR :

« Le président de la République a annoncé devant le Congrès l’intensification des opérations militaires contre Daech, notamment en Syrie, rend compte le contre-amiral de la task force 150 (CTF 150). Dans les jours qui viennent, l’arrivée sur le théâtre des chasseurs aériens du groupe embarqué va tripler les capacités d’action actuelles de la France » :

Le Charles-de-Gaulle a une capacité de faire décoller un avion toutes les 30 secondes. À proximité du porte-avions naviguent une frégate anti-aérienne, une frégate anti-sous-marine, et un sous-marin nucléaire d’attaque.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ Le départ du Charles de Gaulle, de Toulon contre Daech ”.

  1. […] aéronefs militaires se déploient à partir de bases situées à proximité en Jordanie, depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle en Méditerranée ou dans l’océan Indien, et aussi à partir des bases françaises de l’armée de l’Air comme […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>