La vidéo d’une intervention sur un bâtiment de la Marine

intervention-batiments

Une panne ? Une avarie ? Quand il faut réparer, voici comment se met en œuvre une intervention sur les bâtiments de la Marine nationale…

Le navire de guerre qu’on voit en vidéo dans sa cale sèche est le chasseur de mines tripartite (CMT) Andromède… Les personnels qui interviennent sont pour partie des ouvriers civils, mais on à voit parfaitement à l’image que les plus nombreux sont encore des militaires. Le bâtiment a subi une avarie sur le gouvernail pendant une mission au large de La Rochelle et il convient d’abord de diagnostiquer correctement l’avarie avant de pouvoir commander les réparations qui s’imposent au chantier naval. Si la Marine veille sur ses bâtiments et son matériel, c’est le constructeur du navire qui entreprend les réparations. Il revient cependant au service de soutien de la Flotte (SSF) de réaliser le diagnostic de l’avarie ou de la panne, et ensuite d’établir le cahier des charges qui incombera au constructeur.

Ce service qui relève du chef d’état-major de la Marine, assure la maîtrise d’ouvrage de la mise en condition opérationnelle des bâtiments de surface et des sous-marins qui composent la Flotte. Sur cette vidéo, on observe le personnel civil se livrer aux opérations de manutention (démontage d’une hélice), et le Lieutenant de vaisseau commandant du CMT Andromède et l’officier ingénieur qui supervise les travaux à la base navale de Brest fait le constat de l’avarie et commande les travaux à effectuer sur le navire au constructeur (la Direction des Constructions navales en l’occurrence). Les missions concrètes du service de soutien de la Flotte sont de 2 types :

  1. La gestion des pièces de rechange, mais pas leur stockage et leur délivrance qui sont confiés au Commissariat de la Marine ;
  2. L’expertise des combustibles et lubrifiants nécessaires à la bonne marche des navires, qu’ils soient en service ou nouvellement construits ;
  3. Le stockage, la maintenance et la délivrance des munitions utilisées à bord des bâtiments de la Marine nationale.

Le Service de soutien de la Flotte est composé de plus de 3.000 personnes qui procèdent ainsi à plusieurs dizaines de milliers d’intervention chaque année à Brest ou à Toulon, sachant qu’il peut en motiver jusqu’à 36 pour un bâtiment de la Marine nationale.

Les recherches qui ont abouti : marine nationale.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ La vidéo d’une intervention sur un bâtiment de la Marine ”.

  1. […] les marins pompiers n’interviennent en effet pas seulement à bord des bâtiments de la Marine nationale, mais aussi en ville avec la brigade des marins pompiers de Marseille (BMPM), ce qui en fait […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>