Contrôles routiers renforcés à cause de l’état d’urgence

controle-renforce

Les gendarmes sont mobilisés pour participer à des contrôles routiers, que justifie l’état d’urgence contre le terrorisme…

Déclaré par décret en conseil des ministres après les attentats survenus au Stade de France et dans plusieurs lieux affectés aux loisirs de la population parisienne le soir du 13 novembre 2015, l’état d’urgence se caractérise par un régime d’exception restreignant les libertés individuelles et publiques :

« L’état d’urgence est un régime juridique qui offre à l’autorité administrative (le ministre de l’intérieur ou les préfets de départements) des prérogatives spéciales rendues nécessaires par des circonstances exceptionnelles ».

Destiné à permettre aux autorités d’assurer la protection des populations civiles résidant ou circulant sur le territoire français, il donne ainsi à l’État la possibilité d’intervenir de façon plus rapide et avec plus de moyens, afin d’optimiser ses moyens de lutte contre la menace terroriste. 815 millions d’euros supplémentaires ont ainsi été alloués aux forces de sécurité, avec notamment la création de 5.000 postes dans la Gendarmerie nationale. Les moyens mobilisés permettent d’ores et déjà d’organiser plus de contrôles sur les routes d’abord aux fins d’enquête, mais aussi pour prévenir d’autres attentats. Il va sans dire que c’est également l’occasion de réprimer d’autres infractions qui ne sont pas forcément liées à l’état d’urgence en France :

  • La détention et le transport d’armes ;
  • La détention de drogue et de stupéfiants ;
  • Les personnes en situation irrégulière ;
  • Les autres infractions et délits routiers…

Comme on le voit dans ce reportage vidéo les militaires de la Gendarmerie, mais aussi les douanes ainsi que les autorités civiles affectées au contrôle du respect de la réglementation en matière de transport routier sont aussi mis à contribution. La pêche n’est pas souvent miraculeuse, les gendarmes ne ramènent pas toujours de gros poissons dans leurs filets. Aujourd’hui le bilan n’est pas fantastique :

Par exemple, aujourd’hui sur la RN 165 aux environs d’Auray, on constate quelques verbalisations seulement et la saisie d’un fusil à plombs doté d’un camouflage fantaisie.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>