GermanWings : Les investigations de la Gendarmerie

germanwings-investigation

Les hélicoptères de la Gendarmerie survolent les lieux du crash de l’avion Airbus A320 de la compagnie GermanWings afin de tenter de trouver des indices concernant la catastrophe aérienne.

Suite au crash d’un avion A320 de la compagnie aérienne GermanWings, et à cause de mauvaises conditions météo, des moyens de la gendarmerie nationale (et de l’armée de l’Air) ont été prépositionnés dans la commune de Seyne afin de participer aux secours et procéder à des investigations à propos de l’accident aérien qui a probablement emporté les 148 passagers et 6 membres d’équipage. L’appareil de la compagnie low-cost allemande avait décollé de Barcelone (Espagne) pour se rendre à Düsseldorf (RFA), mais après avoir envoyé un signal de détresse mardi à 10h47, l’écho radar de l’avion a été perdu par les contrôleurs aériens, et l’aéronef s’est écrasé sur la montagne des Trois Évêchés et à l’opposé du domaine skiable de la station de sports d’hiver du Val d’Allos. 400 personnels, dont gendarmes, pompiers et membres des services de secours ont été dépêchés sur cette la zone, rendue difficile d’accès par voie terrestre.

Sur cette vidéo de l’AFP, on peut observer les hélicoptères évoluer autour d’un terrain attenant au poste de secours improvisé pour la circonstance et appartenant à la Gendarmerie nationale, à l’armée de l’Air et à la sécurité civile. On peut également y voir des véhicules de pompiers stationner, qui attendent sans doute une amélioration des conditions météo pour se porter au secours d’éventuels blessés bien qu’on doute déjà à l’heure actuelle de la possibilité de retrouver des rescapés de cette catastrophe aérienne, qu’a subi l’avion A 320 de la compagnie low-cost GermanWings. La flotte des hélicoptères que nous pouvons observer sur ces images vidéo se compose de différents types d’appareils :

  1. 2 EC 135 de la Gendarmerie nationale ;
  2. 1 Super Puma de l’armée de l’Air ;
  3. 1 Fennec AS 555 AN (armée de l’Air) :

Les 2 hélicoptères Europter EC 135 de la Gendarmerie nationale sont des appareils biturbine polyvalents, très bien adaptés aux évolutions dans des conditions météo délicates, et reconnaissables à leur livrée bleue avec des bandes blanches.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ GermanWings : Les investigations de la Gendarmerie ”.

  1. […] des corps des victimes de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne a été confiée à la Gendarmerie nationale, qui dispose d’une unité dédiée au travail de […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>