À Sivens, Une vidéo qui accuse les gendarmes mobiles ?

accuse-gendarme

Les armes et équipements de la Gendarmerie mobile pour le maintien de l’ordre ont-ils causé la mort de Rémi Fraisse ? Le film des affrontements, sur les lieux du barrage de Sivens, permet de mieux comprendre la façon dont les gendarmes mobiles font usage de leurs armes.

Une vidéo amateur tournée par un collectif anarchiste au cours des heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre permet de se faire une bonne idée de la manière dont les uns et les autres s’affrontent avec des objectifs diamétralement opposés dans les manifestations. Le jeune homme qui y a laissé la vie (Rémi Fraisse) ne s’était vraisemblablement pas correctement équipé pour faire face à l’emploi de la force des gendarmes mobiles. Mais quels sont les armes et les équipements que la Gendarmerie mobile met à la disposition de ses personnels pour effectuer le maintien de l’ordre ?

Dans les manifestations de rues quand les pelotons de gendarmes mobiles sont envoyés au contact de populations civiles réputées pacifiques, ils ont sur les épaules la tenue de maintien de l’ordre (MO) dotée d’équipements de protection :

  • Un casque de protection ;
  • Un bouclier ;
  • Les protège pied et tibia ;
  • Les gilets pare-balles (2 versions) ;
  • Les protections aux épaules et aux coudes ;
  • Une coquille ;
  • Un masque a gaz ;
  • Des chaussures montantes à lacets ;
  • Le pantalon et la veste ignifugés ;
  • Des lunettes de protection ;
  • Les gants anti-coupures ;
  • Un émetteur-récepteur (talkie-walkie).

À ces équipements de protection permettant aux gendarmes mobiles de parer des coups portés au corps et des jets de pierre et d’objets, on doit ajouter des équipements offensifs et d’armes non létales comme :

  • Le bâton télescopique de défense ;
  • La matraque tonfa à poignée latérale ;
  • Une paire de menottes Rivolier ;
  • Le Taser X26, d’une portée de 10 mètres environ ;
  • Le Flashball Verney-Carron Super-Pro, de calibre 44 ;
  • Le lanceur de balles de défense (LBD) de calibre 40 ;
  • La gazeuse lacrymogène (bombe à gaz portable) ;
  • Le lance-grenades COUGAR, de calibre 56 ;
  • Des grenades lacrymogènes, d’une portée de 200 mètres.

Les recherches qui ont abouti : gendarmerie maintien de l’ordre, gendarmes au combat.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>