Les paras sautent sur Montauban

parachutistes-montauban

Prise d’assaut par la 11ème brigade parachutiste, la ville de Montauban a cependant bien accueilli cette action de guerre qui n’était qu’un exercice. Mais avec son lot d’émotions fortes… pour les habitants comme pour les soldats.

Dans le but de s’approcher au plus près des conditions réelles des théâtres d’opération, les militaires en conduisent parfois au cœur même du pays et prennent pour cible une ville par exemple. C’est le cas de Montauban, qui bien que prise, n’en a pas été surprise. Cette ancienne place forte abrite en effet les quartiers du 17ème régiment du génie parachutiste. Les paras ont pratiquement joué à domicile avec leurs camarades accourus de toutes les autres casernes du Sud-Ouest. L’exercice Montauban 2014 est comme on peut le voir en vidéo une opération d’envergure puisqu’elle a requis 1.600 hommes, 350 véhicules, 19 hélicoptères et 3 avions, avec :

  • Des drones de reconnaissance ;
  • Un franchissement de rivière ;
  • Des opérations commandos ;
  • Des actions de plongeurs du génie ;
  • Des opérations héliportées ;
  • Un engagement en zone urbaine ;
  • Des fouilles spécialisées ;
  • Une équipe cynophile ;
  • Défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique.

La prise d’une ville, et d’autant plus lorsqu’elle est construite comme une citadelle, est une difficulté majeure pour toute armée en campagne. Pour la 11ème brigade parachutiste, il s’agissait là de « restituer les savoir-faire spécifiques de chaque unité », en démontrant leur coordination dans l’action.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>