Au salon du livre, la culture est une arme

livre-culture

Le ministère de la Défense a tenu un stand au salon du Livre de Paris, avec ses trois armées richement représentées par des publications singulières.

L’univers de l’armée fait toujours fantasmer dans l’imagination collective et le salon du livre de Paris, qui s’est tenu du 17 au 20 mars, a été l’occasion de montrer que la littérature militaire demeurait constante dans le genre, pour le public comme pour les soldats qui y tenaient un stand sous les uniformes de ses trois armées. Les successeurs de Pierre Loti, de Louis Rossel, comme du général de Gaulle sont donc venus présenter leurs ouvrages au public, et pas seulement les leurs puisque les armées ont voulu rendre hommage aux écrivains civils qui, sans avoir embrassé la carrière des armes, ont témoigné de leur essence dans des genres très variés :

« J’aime bien la littérature militaire en général, à la fois les récits de voyage pour le marin, les récits de combat, les témoignages d’anciens soldats, et je pensais que c’était un peu tout ça que je pourrais y trouver, avec aussi de la littérature d’aventures »…

L’armée française n’est pas le deuxième acteur culturel de l’État par hasard, et présente avec l’armée de l’Air, la Marine et le service de Santé, la logique voulait qu’elle fut visitée aussi par le ministre de la Défense qui a soutenu la présence de l’armée au salon du livre comme un engagement militaire dans un conflit qui oppose encore aujourd’hui les valeurs républicaines à l’assaut de la barbarie terroriste :

« Le fait qu’il y ait cette présence au salon du livre montre que la culture est une arme, une arme pour l’indépendance d’esprit et pour la liberté »…

C’est donc moins avec des ouvrages de stratégie militaire qu’au moyen des bandes dessinées, que l’armée a convaincu le public amateur de littérature de guerre. Mais les publications didactiques n’ont pour autant pas déserté ses rayonnages comme l’atteste un officier du service de santé des armées, qui présente un manuel sur le conditionnement physique à destination des sportifs de haut niveau :

« L’idée de ce livre est de pouvoir préparer le combattant au choc, avoir la capacité de se protéger par rapport à ce choc et mobiliser son corps et son esprit face à l’adversité » :

Les circonstances particulières de la vie militaire prête aux soldats quelque appétence pour la méditation et la littérature, en témoignent les nombreux échanges épistolaires que les soldats ont produit sur tous les fronts purs.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>