Les fourriers, de l’ordinaire à la cuisine de salon…

fourriers-querqueville

L’école des fourriers de Querqueville (50) s’investit dans des événements et des salons, en vue de prouver le savoir-faire de ses professionnels de la restauration.

Ce n’est pas forcément toujours en montrant l’efficacité de ses armes que l’armée assure sa promotion. Pour conquérir les cœurs, les militaires vont quelquefois commencer par conquérir les ventres en s’attachant l’estomac des populations, comme en 2012 au salon Équip’Hotel qui se tient durant le mois de novembre à Paris et se dédie aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration… À cette occasion, les élèves de l’école des fourriers de Querqueville ont animé La Cantine, lieu consacré à la restauration des visiteurs du salon.

Plus de 500 repas ont été préparés et servis par jour et pendant la durée du salon, une opération de promotion qui permet de rendre à l’intendance un éclat qui a été terni par des décennies de service militaire :

« Il y a évidemment un savoir-faire militaire, puisque c’est le cœur de notre métier, 80% des cuisiniers que nous formons sont des cuisiniers de restauration collective et arment tous les restaurants de régiment ou de base aérienne, ou de base à terre de la Marine nationale ».

L’école des fourriers de Querqueville a une vocation interarmées, car elle s’occupe de la formation des militaires de la Marine, des armées de Terre et de l’Air aux métiers de la restauration, mais aussi de l’administration et de la gestion des ressources humaines. Cette école des fourriers accueille chaque année plus de 4.400 élèves, dont 1/3 sont des femmes. De plus, l’école est équipée d’installations permettant l’enseignement de tout type de cuisine, traditionnelle, opérationnelle et industrielle. Il existe même une pâtisserie et une cuisine de sous-marin !

« Nous avons proposé une carte composée à base de 100% de produits frais pour montrer aux professionnels de la restauration qu’on pouvait faire un travail de qualité dans un environnement atypique ».

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ Les fourriers, de l’ordinaire à la cuisine de salon… ”.

  1. […] les équipages mal nourris, et c’est ce qui motive la qualité de la formation des cuisiniers à l’école des fourriers de Querqueville […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>