Une vidéo de l’attaque contre les militaires à Valence

militaires-vigipirate

Le 1er janvier 2016, une voiture bélier a foncé sur des militaires en mission Vigipirate devant une mosquée de Valence. Les soldats ont riposté et ils ont neutralisé l’individu…

Une vidéo amateur montre les détails de l’attaque que les soldats du 93ème régiment d’Artillerie de Montagne de Varces ont subi de la part d’un homme au volant d’une voiture break de marque Peugeot type 307, et immatriculée en Savoie. Les militaires étaient en faction ce vendredi 1er janvier 2016 aux abords de la mosquée de Fontbarlettes, un quartier sensible de Valence. Les artilleurs du 93ème RAM ont été surpris à 14h45 par l’irruption du véhicule qui les a renversés, pendant qu’ils effectuaient leur faction devant le lieu de culte. Le chauffard a récidivé, ce qui a déclenché une riposte des 4 hommes :

« Les premières informations laissent à penser que ce sont les militaires qui ont été visés, et non la communauté, rapporte le secrétaire général de la préfecture de la Drôme. Je veux rendre hommage au sang-froid de ces militaires qui n’ont pas riposté immédiatement, et qui ont laissé sa chance à cet individu à l’occasion de cet assaut ».

Sur la vidéo, on remarque 2 soldats pointer leur Famas sur le conducteur de la Peugeot rouge qui les a percutés, un troisième se trouve à l’arrière. On ne le distingue pas très bien, tandis que le militaire qui complétait le dispositif, blessé, gît à l’extérieur du champ. Les soldats effectuent des tirs en guise de sommation, puis devant le refus d’obtempérer du chauffard, tirent sur lui et l’atteignent dans l’habitacle. Quand la voiture bélier s’immobilise après des embardées, on observe que la vitre côté passager a été criblée d’impacts de balles de Famas. Une trentaine de cartouche a été tirée lors de cet assaut, et l’assaillant à bord de la Peugeot rouge a été blessé. Trois soldats parmi les 4 l’ont été également, et l’un d’eux a même été hospitalisé.

On ignore encore les motivations de l’homme qui a attaqué les militaires de l’opération « Sentinelle » devant cette mosquée de Valence, dans la Drôme, et pour l’instant les conclusions provisoires de l’enquête penchent pour l’acte isolé d’un individu déséquilibré. Mais en tout état de cause le conducteur de la voiture bélier qui a foncé par deux fois sur le parking de la mosquée sur 4 militaires en faction, aurait déclaré aux enquêteurs « avoir voulu tuer et être tué par des militaires » français, a fait remarquer le procureur du tribunal de Valence :

Les patrouilles statiques ou mobiles « Sentinelle » du plan Vigipirate ont déjà fait l’objet de plusieurs agressions où les soldats français ont été visés, mais heureusement sans entraîner mort d’homme…

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>