Sur une base aérienne connectée, l’armée de l’Air du futur…

aerienne-connectee

Dans l’armée de l’Air aussi, l’influence des réseaux numériques devient de plus en plus importante, et le concept de « smart base » devrait bouleverser l’organisation des bases aériennes militaires !

Le numérique n’est pas seulement une ingénierie qui permet de rendre les avions plus rapides et plus performants, les militaires vont le voir s’intégrer progressivement dans à peu près tous les aspects de leur métier. Comme au sein de l’armée de Terre avec la numérisation de l’espace de bataille, c’est le concept de « smart base » qui est en train de s’imposer dans l’armée de l’Air, qui nous offre avec une animation vidéo l’occasion d’en découvrir toutes les caractéristiques sur une base aérienne, telle qu’elle va se présenter dans un futur proche. L’idée force qui s’en dégage est d’ailleurs l’interconnexion, des installations de sécurité aux partenariats économiques en passant par toute une série d’optimisation des flux, d’alimentation en énergie ou en ressources financières…

C’est sur le site de la base aérienne 105 à Évreux (Eure) que ce concept sera « smart base » expérimenté, autour de 4 grands projets structurants : l’installation d’une pépinière numérique en coopération avec la Chambre de commerce et d’industrie, la numérisation des activités d’administration et de soutien aux armées, la possibilité d’avoir accès à un environnement interactif et de consulter une série d’informations utiles à la vie quotidienne (Aviactor), l’interconnexion d’un groupe d’intervention (voir à la fin de la vidéo) en associant géolocalisation et transmission de données cryptées (Auxylium) depuis un smartphone. Mais ce n’est qu’un début ! Pour se faire une meilleure idée de toutes les innovations en préparation, mieux vaut visionner le film d’animation qui détaille toutes ces propriétés :

  • Des zones à niveaux de sécurité différenciés ;
  • Une ouverture aux partenariats public-privé ;
  • Un personnel connecté à tous les niveaux ;
  • Une meilleure maîtrise des flux logistiques ;
  • Des systèmes de détection et de sécurité innovants ;
  • Des services annexes gérés par des activités civiles ;
  • La modernisation des infrastructures militaires ;
  • L’optimisation des réseaux d’alimentation ;
  • L’instrumentation des réseaux de tout type ;
  • La maîtrise de toutes les ressources de la base ;
  • Une vision du niveau de sécurité en temps réel ;
  • L’amélioration des conditions de vie et de travail :

Le concept de « smart base » initié par l’armée de l’Air le 29 juin 2015 devrait d’abord être expérimenté de façon locale et évolutive…

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>