La position du tireur embarqué de ces commandos de l’air

helicoptere-commandos

Une des missions les plus difficiles de l’armée de l’air n’est pas confiée à des pilotes, mais à ses tireurs d’élite. Des commandos embarqués dans un hélicoptère assurent ainsi la sûreté du ciel français.

Assis au bord de l’hélicoptère et les pieds dans le vide, le tireur embarqué a pour mission de contraindre à se poser, voire de détruire un avion qui se risque à survoler une zone interdite de l’espace aérien français. Un travail où finalement le tireur embarqué de l’armée de l’Air à très peu l’occasion de tirer avec son fusil à lunette… Le plus souvent, cet aviateur assure une mission d’assistance au profit d’aviateurs civils en détresse. Sa mission se réalise dans le cadre des MASA (mesures actives de sûreté aérienne), une des compétences de l’armée de l’Air… Et pour une fois, ce n’est pas à un pilote chevronné qu’on la confie !

« On va effectuer une prise de renseignement (jumelles, appareil photo), et ensuite un paneautage afin d’entrer en contact avec l’appareil, explique le tireur embarqué. Après, c’est le tir de semonce s’il ne répond pas… et en dernier recours le tir de destruction ».

Les missions du tireur embarqué s’effectuent en général dans l’urgence et c’est pourquoi on compte parmi leurs qualités professionnelles une bonne dose de sang-froid, en plus de la précision de leurs tirs. Un hélicoptère est moins rapide qu’un avion, mais il se révèle plus manœuvrable et peut être envoyé rapidement sur un objectif, même s’il se déplace à grande vitesse. Le rôle du tireur embarqué des commandos de l’air dans un hélicoptère se signale également par un travail d’équipe avec les pilotes et le commando qui l’accompagne :

« C’est une fois dans la machine qu’on sait pourquoi on a décollé, raconte le tireur d’élite commando de l’air. Soit une assistance sur un appareil qui se serait perdu ou aurait un problème de radio, soit pour intercepter un appareil qui aurait survolé une zone interdite ».

Pas de droit à l’erreur pour le tireur embarqué de l’armée de l’Air ! Moins d’une minute pour ajuster son tir pour détruire un objectif, mais tellement de choses à faire avant, car le tir de précision n’est qu’un dernier recours !

Les recherches qui ont abouti : commando gendarme tireur de litte, tireur embarqué en hélicoptère.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Un commentaire pour “ La position du tireur embarqué de ces commandos de l’air ”.

  1. […] aux deux premières spécialités restent au sol, mais les commandos parachutistes et les tireurs d’élite embarqués en hélico vont pouvoir effectuer des missions dans la 3ème dimension. Pour les fusiliers, à l’instar de […]

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>