Les ailes françaises, jugées par leurs alliées, en vidéo

jugement-francaises

C’est à l’occasion du meeting aérien de Cazaux, pour fêter les 80 bougies de l’armée de l’Air, que des personnels de forces aériennes alliées ont été interrogés sur leurs impressions à propos des ailes françaises…

C’est sur le lac de Cazaux que l’armée de l’Air a fait ses premières armes et donc c’est 80 ans après la création de cette force en tant qu’arme à part entière, qu’un grand meeting aérien y a été programmé avec présentations statiques et dynamiques. Des pilotes étrangers se sont joints à cette fête et partagent leurs impressions sur l’armée de l’Air face caméra.

L’armée de l’Air du point de vue de la RAF :

« Par exemple, quand on regarde les hélicoptères de l’armée française, il n’y a que du beau matériel, applaudit un capitaine de la Royal Air Force. C’est vraiment bien » !

L’armée de l’Air vue par les Frecce Tricolori :

« L’armée de l’Air a un haut niveau, elle est reconnue mondialement, dit un commandant de la patrouille acrobatique de l’armée de l’Air italienne. Nous avons beaucoup travaillé ensemble et nous sommes également très amis et proches de la Patrouille de France ».

L’armée de l’Air examinée par la Luftwaffe :

« Nous avons des échanges de pilotes à Cazaux et Istres, c’est pour ça que nous conservons d’excellentes relations avec l’armée de l’Air, déclare un lieutenant de la Luftwaffe. C’est toujours très sympa de travailler avec vos pilotes et vos mécaniciens ».

L’armée de l’Air du point de vue de la RSAF :

« Je pense que l’armée de l’Air nous aide beaucoup, et elle nous entraîne bien, explique un capitaine des forces aériennes de Singapour. Car nous n’avons pas ce type d’entraînement chez nous ».

Les forces aériennes de la république de Singapour sont équipées en très grande majorité d’appareils américains. Ce qui n’empêche pas ses pilotes d’apprécier les exercices conjoints avec ceux de l’armée de l’Air, qui n’a pratiquement que du matériel français. Une particularité exotique dans un contexte aéronautique largement dominé par les aéronefs américains ! La plupart des forces aériennes alliées en est également équipée, ce qui dans le cadre de leur appartenance à l’OTAN rend l’interopérabilité plus facile, mais qui n’empêche pas de considérer les aéronefs et les pilotes français à l’étranger.

Commentez cet article, ou faites un rétrolien depuis votre propre blog.

Cette vidéo vous a plu ? Dites-le en commentaire :

XHTML : Vous pouvez enrichir votre commentaire avec les balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>